Acceuil - Homewww.Site-Molière.com
Shop À Vous! Plan Assistance Messages Concordance

Dom Juan
 
Acte Ier
Acte II
Acte III
Acte IV
 scène 1
 scène 2
 scène 3
 scène 4
 scène 5
 scène 6
 scène 7
 scène 8
Acte V
 

Dom Juan, ou Le Festin de Pierre


ACTE IV, Scène première

DOM JUAN, SGANARELLE.

DOM JUAN: Quoi qu'il en soit, laissons cela: c'est une bagatelle, et nous pouvons avoir été trompés par un faux jour, ou surpris de quelque vapeur qui nous ait troublé la vue.

SGANARELLE: Eh! Monsieur, ne cherchez point à démentir ce que nous avons vu des yeux que voilà. Il n'est rien de plus véritable que ce signe de tête; et je ne doute point que le Ciel, scandalisé de votre vie, n'ait produit ce miracle pour vous convaincre, et pour vous retirer de.

DOM JUAN: Écoute. Si tu m'importunes davantage de tes sottes moralités, si tu me dis encore le moindre mot là-dessus, je vais appeler quelqu'un, demander un nerf de bœuf, te faire tenir par trois ou quatre, et te rouer de mille coups. M'entends-tu bien?

SGANARELLE: Fort bien, Monsieur, le mieux du monde. Vous vous expliquez clairement; c'est ce qu'il y a de bon en vous, que vous n'allez point chercher de détours: vous dites les choses avec une netteté admirable.

DOM JUAN: Allons, qu'on me fasse souper le plus tôt que l'on pourra. Une chaise, petit garçon.


Revenir Haut Continuer

   Site-Molière (1996-2004) 


Molière Dom Juan, Moliere Don Juan, don juan, domjuanisme, donjuan