Acceuil - Homewww.Site-Molière.com
Shop À Vous! Plan Assistance Messages Concordance

Vie de Molière
 
1622-1643
1644-1645
1646-1651
1652-1657
1658-1659
1660
1661
1662
1663
1664
1665
1666
1667
1668
1669
1670
1671
1672
1673
 

1664


On pourrait désormais compter Molière parmi les préférés du roi et il donnait de plus en plus ses pièces devant la Cour avant de les faire jouer en ville.   Le Mariage forcé, par exemple, fit partie des «Divertissements royaux» au Louvre, tandis que «Les Plaisirs de l’Île enchantée» à Versailles virent la première répresentation de La Princesse d’Élide, une comédie galante.

Aux mêmes fêtes à Versailles, les comédiens de Monsieur représentèrent une nouvelle comédie intitulée Tartuffe.   Or son thème d’hypocrisie religieuse fit vite interdire cette pièce et entraîna de nouvelles difficultés pour son auteur.   Néanmoins, Molière semble avoir retenu l’approbation royale puisqu’au baptême de son premier fils Louis, Louis XIV lui-même fut parrain et Henriette d’Angleterre (la belle-sœur du roi) fut marraine.

Revenir Continuer

Henceforward Molière became one of the King’s favourite playwrights, often performing new plays at Court even before staging them in public.   The Forced Wedding for example was perfmormed at the Louvre palace this year while The Princess of Elida was staged at Versailles.

The same Versailles festivities also bore witness to a new comedy called Tartuffe.   This play’s theme of religious hypocrisy caused it to be swiftly banned and brought new attacks against its author.   Molière appears to have retained the King’s favour despite this, however, since Louis XIV acted as godfather to Molière’s first son and the King’s sister-in-law, Henrietta of England was the child’s godmother.

PreviousContinue

   Site-Molière (1996-2004) 


histoire de Moliere